Va-t-on enfin arrêter de nous prendre pour du bétail ?

Publié le par Il y a une vie après Colomiers

Ci-dessous, l'échange de mail qui a lieu entre la SNCF et moi même suite au courrier du 27/11/2007 précédemment posté.
N'hésitez pas à amener de l'eau au moulin !

Guillaume.


---------------------------------------------------------------------
Message envoyé le 04/12/2007à 21h

Bonjour,

Nous avons bien vu votre message , et nous vous remercions pour votre "effort" de communication en gare relatif à la situation de ce matin. Avouez quand même que c'est pas de chance : une biche qui enlève les cables en cuivre au TOEC qui empêche l'exploitation entre L'Isle et Brax ! Vaut mieux le prendre à la rigolade quand on voit tant de dysfonctionnement en même temps !
Par contre nous trouvons totalement honteux et scandaleux que les usagers ne puissent pas savoir que des trains sont supprimés pour un long momment pour cause de travaux. Il nous semble que vous êtes dans l'OBLIGATION d'avertir les usagers dans les 8 jours précédant une modification horaire, or depuis lundi nous ne voyons plus de trains partir à 16h55 de Matabiau. Il ne part des Arènes qu'à 17h08 ! Comment est-ce possible ? Comment peut-on "oublier" d'informer les gens d'un changement de service ? Comment peut on afficher un service qui n'est pas en accord avec la réalité ? Quel mode de fonctionnement avez vous pour que de telles pratiques existent ? Vous remarquerez que le ton n'est pas à l'humour, car vraiment les usagers sont excédés. Nous vous invitons FORTEMENT à venir prendre un train à 17h08 aux Arènes, nous pensons que vous serez aussi bien reçu que votre pseudo "brigade" de contrôles qui traquent l'usager en fraude sur les quais des Arènes... Vraiment vous faites tout pour enerver au maximum les gens.

Nous aimerions en savoir plus sur ces trains modifiés, non annoncés. Pouvez vous nous (à tous les usagers) faire parvenir immédiatement les modifications ainsi que leur portée dans le temps. Ce serait trop aimable de votre part...

Nous sommes franchement désolé, mais à force d'avaler des couleuvre, il n'y a plus la place.

Guillaume Cohen
Président de l'IVAC








------------------------------------------------------------------------
Echange de mail entre Mr Pauchet Directeur TER Midi pyrénées et Guillaume Cohen de l'association IVAC.
Le 03/12/2007


Bonjour Mr Pauchet,
Nous vous remercions tout d'abord de votre réponse très rapide à notre courrier daté du 27/11/2007 faisant état des gros problèmes rencontrés par les usagers après les mouvements de grèves. En effet notre message et nos constatations n'ont rien à voir avec le conflit social de votre entreprise mais portaient sur les dysfonctionnements constatés suite à le reprise du traffic. Comme nous le savons en tant de grève on ne pas satisfaire tout le monde, et les propositions de substitutions ne sont que des substitutions partielles (ce qui est normal).
Par contre nous nous demandons comment vous pouvez défendre un fonctionnement dit de service public lorsque de telles situations sont supportées par les usagers en tant de fonctionnement normal ! nous vous avons fait passer nos doléances pour les deux seules journées de Lundi et Mardi dernier, mais regardez les autre jours...
Vous n'êtes pas non plus insensible au fait que le nombre des usagers est TRES important. En conscéquence, dès qu'un problème arrive, c'est beaucoup de monde qui se retrouvent entassés comme des bestiaux dans le train. Il n'y a malheureusement pas d'autre expression valable ! Faudra une fois que vous preniez le train à une heure de pointe un lundi ou un vendredi avec des trains supprimés pour que vous compreniez.

Ci-après un petit droit de réponse à votre courrier.


PAUCHET Philippe (TL - DDTER) a écrit :

Monsieur

Vous avez bien voulu me faire parvenir une copie de la lettre adressée au président du Conseil régional concernant les circulations TER pendant les quinze derniers jours.

Je tiens à vous apporter les éléments d’information suivants :

Dès la connaissance du préavis de grève, nous avons bâti un plan de transport adapté au vu des moyens à notre disposition.

7500 fiches horaires ont été distribuées aux voyageurs la veille du premier jour de perturbation. Un numéro vert téléphonique a été ouvert dès le 12 novembre permettant de joindre gratuitement notre service Contact TER Midi-Pyrénées. Plus de 11 000 appels ont été pris en charge. De plus, ces fiches horaires, mises à jour quotidiennement, étaient disponibles sur notre site www.ter-sncf.com/midi-pyrenees.

Nous avons tout a fait remarqué cet effort d'information de "proximité" de votre part et nous nous en sommes félicité. Juste un reproche (il en faut bien un), pourquoi nous distribuer 6 feuilles en papier semi cartonné, alors qu'une feuille aurait suffit sur du papier normal voir du recyclé. Bonjour le développement durable.

Le premier jour de la grève, 14 novembre, la desserte de votre ligne a été assurée par 6 autocars entre Auch et Toulouse plus un autocar entre L’isle-Jourdain et Toulouse. Trois ont circulé entre 6h30 et 8h00.

Comme prévu dans les fiches horaires, ils ne desservaient pas les haltes urbaines d’Arènes et de St Agne, afin de réduire le temps de parcours global (Auch – Matabiau en moins de deux heures). Un détour par ces deux haltes prendrait près de 20 minutes supplémentaires, alors qu’elles sont facilement accessibles en métro depuis Matabiau en moins de 10 minutes. Enfin, ces haltes sont de plus très difficiles à atteindre en autocar, en particulier celle de St-Agne, par l’avenue de l’U.R.S.S.

Nous savons cela depuis longtemps hélas, mais peu de solutions existent...

_Dès le 15 novembre, nous avons remis en service une vingtaine de trains TER entre Colomiers et Arènes_, en correspondance avec les autocars. Ainsi, la gare des Arènes était à nouveau desservie 24 heures après le début des perturbations.


Justement l'association s'appelle "Il y a une Vie Après Colomiers..."

Vous évoquez la situation des premiers jours de cette semaine avec des termes blessants que nous ne pouvons accepter. Après dix jours sans train, tous les cheminots se sont mobilisés pour contrôler, inspecter et vérifier les 1 500 kilomètres de ligne, les dizaines de passage à niveau et installations de signalisation, les 200 locomotives et autorails immobilisés, afin d’assurer un service en toute sécurité quelques heures seulement après l’annonce de la reprise du travail. Je tiens tout particulièrement à saluer la compétence et le professionnalisme de ces agents.

Nous tenons à vous signaler que si les termes de nos propos vous ont bléssés, la situation que nous vivons au jour le jour est réellement blessante, voir dégradante.

Il nous a fallu quelques jours de plus pour retrouver la totale disponibilité du parc, l’organisation de notre maintenance ayant été perturbée (de nombreuses pièces détachées lourdes sont livrées par wagon, et n’avaient donc pas pu être acheminées ces derniers jours). Nous avons donc été contraints de supprimer quelques trains en début de semaine. Nous retrouverons la totalité de notre parc dans quelques jours.

Enfin, la SNCF a décidé d’appliquer une réduction du prix des abonnements à titre de compensation commerciale. Ainsi, une réduction de 33 % sera proposée aux guichets pour les abonnements mensuels. Pour les voyageurs qui ont opté pour un abonnement annuel, nul besoin de se déplacer. Ils bénéficieront automatiquement de cette réduction de 33 % sur leur mensualité de janvier.

Nous vous remercions pour cette remise sur nos abonnements mais elle nous parait normale.

Monsieur Jean-Marc Poujol, responsable de cette ligne, est à vote disposition pour poursuivre le dialogue et progresser dans la qualité du service que nous vous devons.

Nous tenons par ce biais à nous excuser de notre absence au SRIT qui s'est tenu à Toulouse au mois d'Octobre. Nous sommes toujours d'accord pour de participer à de telles initiatives.

Je vous assure de notre vigilance permanente pour améliorer le service du TER en Midi-Pyrénées.

Ce message est adressé en copie aux services du Conseil régional de Midi-Pyrénées.

De même !

Cordialement

Philippe Pauchet

Directeur délégué TER

Midi-Pyrénées


Très cordialement,

Guillaume Cohen







-----------------------------------------------------------------------------------------
POUJOL Jean-Marc (TL - EEX Tlse Lignes) a écrit le 04/12/2007 à 15h15:

Bonjour Monsieur,

 

Ce matin, la circulation des trains a été perturbée sur la ligne Toulouse – Auch entraînant des retards et quelques suppressions de train.

La cause première est une tentative de vol de cuivre sur les installations de sécurité au niveau de la gare du TOEC ayant mis à mal les systèmes de sécurité.

Ensuite, le train 870304 (départ de Auch 8h07) de Auch à Toulouse a percuté une biche aux environs de Gimont.

Enfin, il a été constaté une anomalie des installations d’exploitation entre L’Isle Jourdain et Brax Léguevin.

 

Nous y avons remédié dans les meilleurs délais. Néanmoins, il a été décidé de laisser circuler tous les trains entre Toulouse et L’Isle Jourdain et Auch, ceux en retard générant du retard sur tous les autres, seules quatre relations Colomiers Arènes ont été supprimées afin de laisser passer les trains en retard.

 

Soyez assuré que nos services mettent tout en œuvre pour limiter autant que possible les répercutions de tels évènements.

 

Jean-Marc POUJOL    

Responsable de Ligne Toulouse - Auch,

Toulouse - Latour de Carol, Toulouse - Lourdes

Etablissement Exploitation Toulouse Lignes

12 Chemin du Raisin - 31200 Toulouse

Tel : 05.61.10.02.30 (45.02.30)

Port : 06.14.74.35.82

jean-marc.poujol@sncf.fr

 

Publié dans ivac

Commenter cet article