Lettre pour Malvy

Publié le par Il y a une vie après Colomiers

Objet : Usagers excédés sur le TER Auch Toulouse….

 

            Monsieur le Président,

 

            Vous n’êtes évidemment pas sans savoir la situation que vivent les usagers de la ligne TER entre Auch et Toulouse. De nombreux courriers vous sont parvenus depuis la mois de mai 2006 pour vous faire part du mécontentement des usagers suite aux modifications d’horaires entre Auch et l’Isle Jourdain. A ce propos, nous avons bien noté que la ligne sera fermée au moins 2 mois et demi cet été. Nous espérons que les délais seront tenus et que des solutions VIABLES de remplacement seront mises à disposition. Quand nous disons « viables » c’est un service à la fois rapide et qui conserve les dessertes existantes à savoir les arrêts à Mérenvielle, St Agne. Nous sommes bien conscients que ce n’est pas simple, mais des solutions existent (plusieurs bus pour plusieurs routes différentes…)

 

            Mais aujourd’hui, comme si cela ne suffisait plus, la SNCF supprime quotidiennement au moins 4 trains par jour, aux heures de pointe. De plus il n’y a aucun moyen de prévoir son trajet: l’information sur les suppression n’est donnée au mieux que 2 heures avant le départ théorique des trains. Cerise sur le gâteau, pour être au courant il faut téléphoner au numéro surtaxé de « contact TER » ! C’est intolérable, inadmissible, insupportable… Le dernier exemple pour illustrer nos propos est tiré de la journée du 01/02/2007 : deux trains supprimés au départ de l’Isle Jourdain (7h17 et 7h49) imaginez les gens obligés d’attendre une heure leur train (au froid) ! Le soir, encore pire : pas de train à 18h27 et 19h27 au départ de Toulouse Matabiau : résultat les gens qui sont sur Toulouse ne peuvent plus rentrer chez eux !! Comment peut-on envisager un rapport courtois avec le personnel de la SNCF quand les usagers sont pris en otage de la sorte !

 

            Nous savons que ces problèmes viennent de l’ouverture du cadencement du quart nord-est de la région qui est une bonne chose pour ces usagers, mais ne pensez vous pas que c’est aller un peu trop vite d’ouvrir plus de dessertes alors que ce qui existe déjà n’est déjà pas assuré ? C’est sûr, pour l’image de marque de la région, c’est un bel exemple de dynamisme et d’ambitions, mais faut-il encore avoir les moyen de tenir ses engagements. Certainement que la responsabilité incombe également à la SNCF, mais quand on est usager et que le service est catastrophique, ce n’est plus possible de faire la différence.

            Un autre point soulève l’inquiétude des usagers, il semblerait que les navettes entre Colomiers et les Arènes ne soient pas touchées par ces suppressions … Est-ce cela que l’on appelle la solidarité ? Si ce phénomène était avéré, ce serait bon d’y mettre fin TRES rapidement ! Sans quoi un blocage de navettes serait un bon moyen de modifier les choses !

 

            Afin de faire pression sur la SNCF et le Conseil Régional, les usagers se trouvent dans une situation délicate et différentes pistes d’actions vont certainement voir le jour prochainement : nous ne ferons pas de pétitions : cela ne sert à rien ! Les articles à la presse ont peu d’impact. Reste toucher à l’essentiel : soit bloquer des trains en gare de Matabiau comme cela a été fait à Bordeaux en début d’année, ou des navettes comme proposé plus haut. Sur ce point l’association n’est pas forcement d’accord puisque cela pénalise d’autres usagers… Par contre deux mesures simples à mettre en œuvre : ne plus présenter son titre de transport au contrôleur, et ne plus payer ce même titre de transport directement à la SNCF.

 

            Comme vous pouvez le constater la colère des usagers sur la ligne est telle que de sérieuses mises au points sont à prévoir immédiatement afin de retrouver un peu de sérénité dans le transport quotidien. De plus dans une période où le développement durable est mis en avant, devrions-nous tous reprendre notre voiture pour aller travailler ?

 

            Enfin après nous avoir redonné un peu d’espoir sur la remise en route de la ligne et son « développement » pour 2009-2010, nous voici de nouveau face à l’incompétence des responsables de la ligne. Espérons que ces promesses ne soient pas que des annonces pré électorales mais qu’elles soient bien suivies de faits.

 

            Nous nous excusons par avance du ton virulent utilisé pour ce courrier mais il est bon de retransmettre le sentiment d’abandon que ressentent les usagers !

 

 

Nous espérons vivement une réaction forte et rapide de votre part.

 

Avec nos remerciements.

 

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de notre considération distinguée.

 

 

                                                           Pour l’IVAC,

Le Président,

Guillaume Cohen.

Publié dans ivac

Commenter cet article